FAQ - Questions fréquentes

 

Quelles étaient les motivations de l’aménagement temporaire longeant le Parc Duden ?

  • En mai 2020, un aménagement temporaire a été mis en place dans le quartier « Union » aux abords du Parc Duden.

L'objectif de cet aménagement temporaire était de donner plus d'espace extérieur sécurisé.  La proximité avec les parcs permettait d’éviter la surpopulation des espaces verts.

  • Ensuite, ce dispositif a été agrandi vers l’avenue Massenet car le trafic de transit continuait de transformer certaines voiries étroites et pentues en petites autoroutes fréquentées par des camions aux heures de pointes.

Remarque : d’autres quartiers forestois ont aussi été aménagés temporairement en rue réservée au jeu, mais avec d’autres modalités.

Quelles sont les suites données à cet aménagement temporaire ?

La portion de cet aménagement temporaire située :

  • chaussée de Bruxelles a été levée ce mardi 15 septembre ;
  • avenue Massenet est maintenue temporairement afin de garder les avantages liés à une vie de quartier avec une circulation apaisée .

Concrètement, cette voirie reste accessible au trafic de destination (les riverains, leurs visiteurs, etc. se rendant dans ce quartier) via la chaussée de Bruxelles, mais reste temporairement fermée via le square Lainé, jusqu’à la mise en place du nouveau plan de circulation apaisée du quartier Union.

Pourquoi travailler à combiner convivialité, sécurité et mobilité sur le long terme ?

Afin de maintenir les avantages liés à l’apaisement de la mobilité dans ce quartier et de le protéger de l'insécurité causée par la circulation de transit, le Collège des Bourgmestre et Echevins a décidé de consulter les riverains pour développer un nouveau plan de circulation. Ce plan doit tenir compte des diverses réalités des riverains du quartier.

Ce trafic de transit est une source d’insécurité car il se traduit  par un flux d'environ 700 véhicules par heure aux heures de pointe, soit plus que le flux sur les grands axes régionaux comme l'avenue Van Volxem, et qui se répartit sur les différentes rues du quartier.

C'est pourquoi le Collège a décidé de conserver une partie de l'aménagement temporaire (avenue Massenet) jusqu'à ce qu'un plan général de réaménagement du quartier puisse être mis en place, en concertation avec les riverains.

Y aura-t-il une évaluation de l’aménagement temporaire actuel en concertation avec les riverains ?

Non car : L’aménagement actuel n’a jamais eu pour but de devenir permanent. Ce qu’il faut maintenir, c’est une circulation apaisée qui est en accord avec les réalités diverses du quartier.

Sur le long terme, il est plus constructif de rassembler les riverains dans le cadre d’une consultation citoyenne concernant la cocréation d’un plan de circulation apaisée qui sera ensuite testé et évalué. Par conséquent, le but de cette consultation n’est pas d’évaluer l’aménagement actuel qui est de toute façon temporaire, mais bien de consulter les riverains sur un plan de circulation apaisée à long terme.

Quels sont les autres facteurs qui influencent la fluidité du trafic dans ce quartier ?

  • La situation du trafic avant la crise de la Covid-19 était influencée par les travaux de la rue Saint-Denis et les travaux de la chaussée de Ruisbroek ; deux axes importants utilisés par de nombreux navetteurs qui entrent dans la région bruxelloise.
  • La situation du trafic pendant le confinement avait un caractère exceptionnel également. Dans un premier temps, durant le confinement stricte, il y a eu une baisse de presque 90% du trafic. Dans un deuxième temps, lors des phases successives de déconfinement, la levée des restrictions à un rythme rapide compliquait la prévision de l’impact de la reprise des activités sur le trafic. Sans compter, que les transports en commun étaient moins fréquentés.
  • La situation pour les mois à venir sera influencée par d'autres travaux de voirie dans le quartier de l’Altitude 100.

 

Quelles sont les données chiffrées à consulter et facteurs à prendre en compte ?

Pendant la période de validité de cet aménagement, une autre utilisation de l’espace public a commencé à voir le jour. Un Telraam se trouve actuellement chaussée de Bruxelles. Cet outil permet de procéder à des comptages de la circulation. Pour plus d’informations : https://www.telraam.net/fr/what-is-telraam

Les données de ce Telraam (que vous pouvez consulter ici : https://www.telraam.net/fr/location/1003063473/2020-05-01/2020-09-09#!) montrent que :

  • presque 70% des déplacements se font à pied et à vélo.
  • le nombre de véhicules par heure a baissé au niveau correspondant aux valeurs cibles pour une voirie de quartier selon GoodMove, c’est-à-dire entre 50-150 véhicules par heure à l’heure de pointe.

Cependant, les données de mesure limitées dont nous disposons montrent également que le nombre de véhicules par heure aux heures de pointe dans la rue des Alliés est légèrement plus élevé, mais reste dans les marges d'une voirie locale, soit +/- 130 véhicules par heure à l’heure de pointe.

 

Imprimer